CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Du fait de sa position stratégique, le Niger est un pays de transit et de destination des migrants mais aussi un pays d’émigration. 

Du fait de sa position stratégique, le Niger est un pays de transit et de destination des migrants mais aussi un pays d’émigration. 

Ces mouvements s’inscrivent dans le schéma global des migrations régionales et la libre circulation. Ils sont au cœur des préoccupations au regard des défis qu’ils posent en termes de gouvernance migratoire, de respect des droits humains et d’élaboration de politiques adaptées, ainsi que les défis sécuritaires  qui rendent difficile la mobilité et la libre circulation. 

C’est pourquoi au niveau mondial, à la suite de la déclaration de New York en 2016, un processus devant aboutir à un Pacte Mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a été lancé. 

Au Niger, un comité a été mis en place pour élaboré une politique migratoire. Ainsi, toutes les parties prenantes doivent participer à ce processus pour définir et  mise en œuvre des politiques adaptées. La société civile doit apporter une contribution importante, notamment la promotion de valeurs liées aux droits humains, l’inclusion. En effet, l’Etat moderne se veut participatif pour une bonne gouvernance.  

C’est dans cet esprit qu’un réseautage des OSC intervenant sur les questions migratoires et les droits humains a été envisagé pour porter la voix des OSC.